Revue de presse: Les Diamants fêtent leur quart de siècle

Crédit photo: Le Soleil
 
La 73e saison de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) coïncide aussi avec le 25e anniversaire des Diamants de Québec. Encore une fois, l’équipe basée au Stade Canac voudra poursuivre sa tradition des dernières années, où elle a participé quatre fois à la finale du circuit lors des cinq dernières campagnes.


Les Diamants et les Alouettes de Charlesbourg étaient réunis à la conférence du lancement de saison de la LBJEQ, mercredi, quelques jours avant le premier lancer de leur calendrier régulier respectif.

«Il y a de la stabilité chez les Diamants, nous avons trouvé la bonne recette pour que ça fonctionne et nos récents succès en sont la preuve. Nous avons une équipe avec un bon mélange de jeunes et de vétérans, et comme on joue au Stade Canac, on se doit d’avoir un excellent personnel de lanceurs, ce qui sera encore le cas», expliquait Dominik Walsh, l’entraîneur-chef des Diamants, qui souligneront leur quart de siècle le 12 juillet.

Walsh, dont le contrat a été récemment renouvelé pour les trois prochaines années, a vu son club remporter le championnat de la LBJEQ deux fois lors des cinq dernières saisons. Avec le temps, les Diamants sont devenus une référence dans le baseball junior québécois.

«Notre empreinte s’est développée avec le temps. Après les sept championnats de suite des Alouettes, nous avons réussi à nous imposer à laisser notre marque», notait l’entraîneur-chef.

En 2019, il aura le privilège de piloter deux joueurs à surveiller, soit le lanceur Vincent Ruel et l’arrêt-court Émile Boies.

«Pour nous, tout part de Vincent Ruel. Il est l’as de notre rotation, il est notre meneur. Il veut avoir la balle dans les grands moments. Pour ce qui est d’Émile Boies, on dirait un joueur latin à l’arrêt-court, il est l’un des joueurs les plus complets de la Ligue parce que l’an dernier, il était aussi notre stoppeur. Le receveur Raphaël Prémont est aussi à surveiller, il est un frappeur redoutable. Je suis convaincu que nous aurons encre une équipe pour nous rendre loin» estimait l’entraîneur-chef des finalistes de 2018.

De jeunes Alouettes

À Charlesbourg, les Alouettes miseront sur une équipe jeune, notamment à la suite d’une transaction majeure avec les Voyageurs de Saguenay, l’an passé. Kevin Denis Fortier en sera l’entraîneur-chef pour une deuxième saison de suite.

«Nous avons une moyenne d’âge de 20 ans, il nous reste encore au moins deux saisons avec le gros noyau de notre alignement. Nous avons beaucoup de vitesse, on a aussi un bon personnel des lanceurs», notait pour sa part Patrick Lizotte, le directeur général des Alouettes qui est l’adjoint de Denis Fortier. Les Alouettes misent sur le retour de leur meilleur frappeur en 2018, soit le receveur Zachary Maranda, qui avait conservé une moyenne de .409 en 27 matchs.

Les deux équipes ouvrent leur saison locale samedi. À 14h, les Alouettes reçoivent l’équipe U-17 de l’ABC au parc Henri-Casault, tandis qu’à 19h, les Diamants seront les hôtes de cette jeune formation au Stade Canac. Le calendrier de la LBJEQ compte 44 matchs par équipe.

LA LBJEQ EN BREF

La LBJEQ a adopté un nouveau format des séries. Si 12 équipes sur 13 y participent, les trois équipes perdantes des finales de section en deuxième ronde s’affronteront dans un petit tournoi à la ronde d’une journée pour obtenir le quatrième laissez-passer des demi-finales… Le président Rodger Brulotte rêve à la création d’une ligue collégiale, et éventuellement, d’un circuit universitaire de baseball en parallèle à la LBJEQ. «Il faut garder nos joueurs au Québec, on doit faire cela pour eux. Je n’ai pas de problème avec un jeune qui part dans une université américaine de quatre ans, mais ce qui me dérange, c’est de voir ceux qui vont dans des collèges de deux ans revenir sans diplôme. Nos discussions avancent avec les cégeps», disait Brulotte… La LBJEQ pense être en mesure de procéder à une expansion d’ici deux ans. Le président a eu des discussions jusqu’à présent informelles avec Lévis... Le Hull-Voltant de Gatineau change de nom pour les Tyrans et le club sera sous la supervision Stéphane Pétronzio, bien appuyé par Sébastien Boucher et Philippe Aumont, gérant et joueur/instructeur des lanceurs avec les Champions d’Ottawa...

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

Facteur R
Clinique de l'auto Higgins
Claude Cinq-Mars
Balloune Shop
Vallieres Services financiers
Caron et Guay
Gestion Lac
Pneu 20
Mécanique J. Clair
Emile Larochelle
Coop de Ste-Foy
CRN
Constructions DP
Compta DC
IGA Boucherie Chouinard
Restaurant Le Montagnais
Transport JD 2000

Partenaires

Capitales de Québec
Pepsi
captodor
Vertdure
Tetu