En route vers le dernier droit de la saison

Antoine Gervais a été acquis des Voyageurs de Saguenay, à la date limite des transactions. (Photo: Isabelle Gervais)

 

QUÉBEC | Après avoir complété plus de la moitié du calendrier régulier, les Diamants sont installés au sommet de la division Financière Sun Life, forts d’une fiche de 21-8, la deuxième meilleure de toute la ligue. La troupe de Dominik Walsh est par ailleurs au cœur d’une glorieuse séquence de 12 victoires en 13 matchs.

Confiant face à son groupe, le directeur-général et entraîneur-chef a profité de la date limite des transactions, le 8 juillet dernier, pour ajouter quelques éléments clés sans toutefois compromettre l’avenir de son équipe.

Il a ainsi fait l’acquisition de l’excellent Antoine Gervais, un voltigeur qui vient tout juste d’avoir 20 ans. En retour, il a cédé aux Voyageurs de Saguenay les jeunes lanceurs Christopher Pouliot et Hugo Bouchard.

« Gervais est un joueur typique des Diamants! Rapide, bon en défensive et tannant au bâton. Il a seulement 20 ans, donc il pourra demeurer avec nous encore quelques années. Il cadre parfaitement avec l’identité qu’on souhaite donner à notre équipe depuis quelques années », explique Dominik Walsh.

En 23 matchs avec Saguenay, Gervais a montré une moyenne de .311 avec 12 points produits.

Du côté des joueurs qui sont maintenant rendus de l’autre côté du parc des Laurentides, Walsh dit se départir de deux joueurs qu’il aimait beaucoup.

« Christopher Pouliot s’en va à l’université de Pittsburgh en division 1, donc ça changeait beaucoup de choses au niveau de sa disponibilité tard en saison. Nous l’aimons beaucoup comme personne et comme joueur, mais nous avions une décision baseball à prendre », explique le Diamant en chef.

« Même chose pour Hugo Bouchard, que nous apprécions énormément, mais venant du Saguenay, ce sera plus facile pour lui d’évoluer près de chez lui », ajoute Walsh.

Bédard absent jusqu’à la fin de la saison

Il y a quelques semaines, un dur coup s’est abattu sur les Diamants, alors qu’on a confirmé qu’une fracture du poignet mettait un terme à sa saison. Cela faisait plus d’un an qu’il trainait une blessure et finalement le verdict est tombé.

« Un gars comme lui est quasiment impossible à remplacer. Mais à un moment donné, il fallait savoir ce qu’il avait afin qu’il puisse entamer un véritable processus de guérison », soutient Dominik Walsh, affirmant au passage que l’acquisition d’Antoine Gervais n’est certainement pas étrangère à cette blessure.

Il croit également que cette situation permettra également d’offrir plus de responsabilités à de jeunes voltigeurs comme Olivier Dubuc et Samuel Fortier.

Boies, Sirois et Ruel dominent

Émile Boies et Mathieu Sirois connaissent toute une saison offensive. Boies vient au deuxième rang de la LBJEQ avec une impressionnante moyenne au bâton de .436, en plus de revendiquer 5 circuits. De son côté, Sirois se démarque aussi avec une moyenne au dessus de la barre des .400 (.420) et a produit 31 points, cinq derrière son coéquipier Raphaël Prémont, qui en a 36 au deuxième rang du circuit.

Habitué des performances éclatantes, Vincent Ruel connait une saison exceptionnelle au monticule. Ses huit victoires lui confèrent le deuxième rang de la ligue, tandis que ses 59 retraits au bâton constituent le quatrième plus haut total cette saison.

Les Diamants victorieux à Charlesbourg

Après avoir vu Vincent Ruel livrer une brillante sortie la semaine dernière à Québec face aux Alouettes de Charlesbourg, Ruel et les Diamants ont récidivé vendredi soir, cette fois au parc Henri-Casault de Charlesbourg. Québec l'a facilement emporté 12 à 1.

L'égalité de 0 à 0 a persisté jusqu'en début de 3e manche, jusqu'à ce que les Diamants explosent avec six points en troisième manche, suivi de manches de deux et quatre points, prenant ainsi une avance confortable dans ce duel. Raphaël Prémont a de nouveau été étincelant au bâton pour les Diamants en produisant cinq points, notamment grâce à son deuxième circuit de la saison, un grand chelem de surcroit. Thomas Boutet a de son côté produit deux points dans la victoire.

Comme il l'avait fait sept jours plus tôt, Vincent Ruel (8-1) a obtenu la victoire. Il n'a pas cédé de point en six manches, permettant cinq coups sûrs, en plus de retirer neuf frappeurs au bâton. Pour les Alouettes, c'est le partant Mathieu Massicotte (2-3) qui encaisse la défaite après avoir concédé quatre points mérités sur cinq coups sûrs, en deux manches et un tiers.

Québec disputera ses prochains matchs ce dimanche à Coaticook, avant de rentrer au Stade Canac ce lundi, alors que les Alouettes seront les visiteurs.

Source: Marc-Antoine Gariépy

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

Pneu 20
Gestion Lac
Facteur R
Vallieres Services financiers
IGA Boucherie Chouinard
Emile Larochelle
Balloune Shop
Clinique de l'auto Higgins
Transport JD 2000
Compta DC
Claude Cinq-Mars
CRN
Restaurant Le Montagnais
Constructions DP
Mécanique J. Clair
Coop de Ste-Foy
Caron et Guay

Partenaires

captodor
Pepsi
Vertdure
Tetu
Capitales de Québec